La Maison Royale de Belgique en cartes postales anciennes

La Maison Royale de Belgique en cartes postales anciennes

Auteur
:   Georges Winterbeek
Gemeente
:  
Provincie
:  
Land
:   Belgique
ISBN13
:   978-90-288-6767-3
Pagina's
:   160
Prijs
:   EUR 19.95 Incl BTW *

Levertijd: 2-3 weken (onder voorbehoud). Het getoonde omslag kan afwijken.

   


Fragmenten uit het boek 'La Maison Royale de Belgique en cartes postales anciennes'

<<  |  <  |  1  |  2  |  3  |  4  |  5  |  6  |  7  |  8  |  9  |  >  |  >>

15. Léopold II porte iei les insignes de l'Ordre de la Jarretière. Voici comment A. Vandenpeereboom raconte la "risible cérémonie" de la remise de cette distinction: "Le Roi était en culotte courte, bas de soie, etc. La cérémonie a commencé de suite; elle consiste à lire des diplórnes, des formules, puis on habilIe Ie chevalier, on lui met la jarretière, Ie cordon.Tépée, Ie collier, Ie manteau et Ie chapeau; tous ces objets sont portés par des dignitaircs sur des coussins de velours rouge. Le Roi avait peine à ne pas rire. La Reine, elle, ne pouvait se contenir et nous non plus ... "

59

BRUXELLES. - S. M. Ze R<>i tks Belger ~. /:

16. Dans Ie numéro spécial qu'il publia à l'occasion des funérailles de Léopold II, Ie jourrial "Le Soir" fait écho à la barbe légendaire du RoL "Le roi Léopold Ier, très sévère sur Ie protocole, n'avait jamais voulu consentir à ce <tue ses fils portassent la barbe cornplète, qui était a eet te époque interdite aux officiers de l'armée dont les princes faisaient partie, ct ne leur toléra que Ie port des favoris et des moustaches, au grand ennui du duc de Brabant. Le prince, au cours de la maladie de Léopold Ier, en 1865, obtint enfin l'autorisation tant désirée". Notons que lors de son inauguration, Ie public reprit en choeur l'air de la "Belle Hélène" d'Offenbach qu'exécutait innocemment la musique des Guides: Le Roi barbu qui s'avance, bu qui s'avance ... "

ND. n.<>/.

BRUXELLES-Laekeo. - Le Pal'C Royal.

L. L. Bras. ne XI

17. En 1782. les ~ouverneurs généraux Marie-Christine, soeur de Joseph Il et Albert de Saxe-Teschen, vinrent passer I'éte à Laeken. lis y achetèrent Ie vieux manoir 't Groothof et la seigneurie de Schoonenberg après quoi ils firent construire sur la "montagne" un palais quifut achevé en 1784. Montoyer et Payen ainé en avaient dressé les plans.

,...

/~~_4"":

. ..,./~ ~ ..?.. --=

18. "Le Belvédère, on Ie sait, se trouve dans Ie pare public, en dehors de l'eneeinte du palais de Laeken. La prineesse Clémentine y avait sa résidence durant une partie de l'été. La première oceupante de ce pavillon fut Madame la baronne Mayer, maîtresse de Leopold Ier, qui dut quitter Bruxelles précipitamment au lendemain de la mort du Roi".

LA DERNIERE HEURE, Edition du 20 décembre 1909.

19. "Son père, royalement austère pour la vertu de sa fille, ne lui permet aucune inclination de coeur; il ne lui tolère que celle de sa tête charmante et de ses épaules arrondies. Très libre Iui-même, il est jaloux de la liberté de sa rille. Lui, roi, père, vieux, a droit à toutes les amours. Sa fille, dans toute la sève de sa jeunesse, n'a Ie droit que de les saluer en passant".

G. FREDDY, Léopold IJ intime.

'" ~<>



o -e

~:

na~

=: 4 -

e-

S. ~h Léopold II ot S. À. R. la Prîacesse Clémcnfinc, à 0 lende.

20. Brouillé avec ses deux premières filles, Léopold IJ conserva pour la princesse Clémentine une affection réelle mais tyrannique. C'est elle que I'on vit généralement à ses cötés durant les dernières années de son règne. Elle partageait volontiers avec son père, qu'elle respectait profondément, les devoirs de sa charge et Ie seconda plus d'une fois au cours de cérémonies officielles ou de simple représentation.

e R i à ï' auenranon de Bruxe 'es-Port de

3d..l'e· 3r=e"es.';ci.l~o.12~~~~_-

21. C'est Jean de Locquenghien, amman de la Ville, qui dirigea les travaux qui devaient aboutir, en 1501, à l'inauguration du port de Bruxelles. Depuis, les canaux de Charleroi, commencé en 1827, et de Willebroek, commencé en 1550, subirent de multiples aménagements, notamment en 1899.

Ostende

ie Chalet R0~ai.

22. "Le palaisroyal est un ensemble de eonstruetions qui surmontent une butte élevée, devant la digue de l'ouest; au lieu de raser la dune, on en a revêtu Ie flane, du cöté de la mer, de briques et de pierres, de manière à donner à l'édifice qui la surmonte une base "en fruit" ...

rß. OSTENDE. - Jardin du Roi

LE 80", éditeur. Ostr-nde.

23 ... A I'opposé, la colline est arrangée en jardin et en terrasses oü s'élèvent les rampes d'accès ...

'"
~
oe
J>
0
I
~
J
OJ
-e
'"
z,
5
;::
s )I OSTE.YDE.

U Cbalet du Roi, - XD Pbot

lj - Jef'- - 1~' ~tlß~

~a..c. ~...ed. çL j7~ &á<

/~ ~ jl&<-t -4 7d/G-~

A../~-

24 .... I! se compose dedeux grands pavillons reliés par une galerie centrale, avec tourelles et projeetions variées, Ie tout rayé de brun et de vert. La physionornie générale est assez bizarre et ne manque pas d'un certain pittoresque britannique".

Jean d'ARDENNE, Guide illustré de la Cête de Flandre, 1888 Les dernières visites que Léopold II rendit à Ostende remontent aux 3 et 4 août 1908.·

<<  |  <  |  1  |  2  |  3  |  4  |  5  |  6  |  7  |  8  |  9  |  >  |  >>

Sitemap | Links | Colofon | Privacy | Disclaimer | Leveringsvoorwaarden | © 2009 - 2019 Uitgeverij Europese Bibliotheek