La Maison Royale de Belgique en cartes postales anciennes

La Maison Royale de Belgique en cartes postales anciennes

Auteur
:   Georges Winterbeek
Gemeente
:  
Provincie
:  
Land
:   Belgique
ISBN13
:   978-90-288-6767-3
Pagina's
:   160
Prijs
:   EUR 19.95 Incl BTW *

Levertijd: 2-3 weken (onder voorbehoud). Het getoonde omslag kan afwijken.

   


Fragmenten uit het boek 'La Maison Royale de Belgique en cartes postales anciennes'

<<  |  <  |  1  |  2  |  3  |  4  |  5  |  6  |  7  |  8  |  9  |  >  |  >>

35. "Comme elle est gentille, cette petite Cléo, dans sa robe chou-de-Bruxelles, avec grand col en denteIle de Malines ... elle ne jure plus que par la Belgique ... C'est un vrai moreeau de roi avec qui I'on serait heureux d'aller quelque part fonder une dynastie de Mérodevingiens ... L'exquise Sandrini nous console un peu du départ de Cléopold de Mérode ... Pour cause d'Epiphanie, Cléo de Mérode file à Bruxelles, histoire de tirer les Rois. .. Remarquons Cléo de Mérode gui, sans faire de folies, s'achète des diamants sur ses economies ... "

WILLY, Notes sans portées. 1896.

36. "Sa réputation de galanterie dépasselargernent les frontières de la Belgique. Des contes vécus et des contes de fantaisie circulent autour de la vie privée du roi. On a raconté, sous Ie manteau, que la beauté de lajolie Emilienne d'Alençon avait eu Ie don d'émouvoirle roi et on a imaginé que la gracilité élégante de Melle Cléo de Mérode, danseuse à l'Opéra, avait su attendrir son flegme apparent. Autant la première aventure a couleur d'authenticité, autant la seconde reste dans Ie domaine de la fantaisie".

G. FREDDY, Léopold Il intime.

37. "Je n'ai eu Ie grand plaisir de voir cette jolie danseuse qu'une seule fois, à l'Opéra, au foyer de la danse. On me l'a présentée comme l'un des plus gracieux sujets de l'Académie nationale de musique. Je n'ai pas hesité à la féliciter sur sa beauté. Quelques-unes de ses camarades faisaient cercle auteur de nous. Il ri'en a pas fallu davantage pOUf qu'un vol abondant de canards s'envolát aux quatre coins du monde. Cette histoire est plus f1atteuse pour moi que pour Meile Cléo: elle a une royauté plus puissante que la mienne".

Rapporté par H. NICOLLE dans "Les souverains en pantoufles",

38. Si les Belges ne s'étonnaient plus de rencontrer Léopold II sur la digue à Ostende, il n'en allait pas de même à I'étranger. Voici ce que Ie souverain écrivait à run de ses amis et qui fut rapporté par Ie "Journal de Liège" dans son numéro du 22 décernbre 1909: "Je suis victime d'une curiosité bête, parfois méchante ... Que les journaux racentent les aventures que je n'ai jamais eues, passe encore! Mais je suis représenté dans des attitudes ridicules ou rnêrne ignobles. II semble que ces gens s'appliquent à me rendre odieux ... J'ai renoncé aux longues fláneries, dont mes yeux et mon esprit tiraient quelque distraction ... "

39. "Ses traits étaient fortement accusés: un front vaste et puissant, légèrement dégarni, un long nez irnpérieux, des yeux étonnamment perçants, pouvant passer de l'expression la plus dure à la plus enjêleuse:

Ie bas du visage se fondait dans une barbe blanche taillée en éventail, descendant jusque sur la poitrine et toujours soignée à la perfection".

Comte Edmond Carton de WIART, Grand Maréchal de la Cour.

40. "Oe haute taille, svelte et droit, Ie front large, roei! vif braqué derrière Ie monocle, Ie nez proéminent et aigu, la bouche gommande et rnalicieuse, la longue barbe blanche épanouie en éventail, I'allure décidée et presque martiale en dépit d'une légère claudication de la jambe gauche, l'abord facile et bienveillant, Ie geste large et onctueux, toute la physionomie sympathique et distinguée ... tel apparaft aujourd'hui ce septuagénaire bon vivant, ce vieillard portant beau, ce monarque modern style:

Ie roi des Belges".

Henri NICOLLE. Les souverains en pantoufles.

41. n'" Je suis condamné à Ia voiture et à Ia voiture ferrnée, comme une vieiIle dame. N'aurait-on pas dû Iaisser à un roi, comme à un bon voisin, Ia liberté de Ia promenade. Je ne dernandais, moi, qu'à ne pas gêner Ia circuIation ... ".

42. .Promoteur de I'autornobile, Léopold II fit l'acquisition, en France, en 1897 et 1898, de deux coupés fermés et puis d'une assez étonnante 110 Léon Bollée. En 1904, ce fut une Panhard Levassor de 50 CV avec moteur sous Ie siège. Il s'en servit surtout à Paris, sur la C6te d'Azur et à Wiesbaden. En 1905, Ie Roi acheta une Mercédès de grand tourisme. Il cut ensuite une Mors. Je lui ai connu en 1907 une Lorraine Dietrich."

Victor BOIN.

I

(

15" JI

lßn2ß . .

---- &1 IVer5dl

derlnnfFEn_ ~gELGE

1905

43. "L'année 1905 vena Ie retour des fêtes grandioses qui marquérent les jubilés de l'indépendance nationale."

J. de TRDDZ.

"Le pror,rès s'étend à toutes les sphères. C'est Ie bien-être et la richesse croissants dans toutes les classes ...

BEERNAERT.

P.HYMANS. .Fêtons notre indépendance et notre Constitution, fêtons-les de tout coeur, en oubliant les divergenees des partis ... "

44. "La Belgique donne à l'étranger Ie speetacle d'un peuple uni.i."

P. JANSON.

<<  |  <  |  1  |  2  |  3  |  4  |  5  |  6  |  7  |  8  |  9  |  >  |  >>

Sitemap | Links | Colofon | Privacy | Disclaimer | Leveringsvoorwaarden | © 2009 - 2019 Uitgeverij Europese Bibliotheek