La Maison Royale de Belgique en cartes postales anciennes

La Maison Royale de Belgique en cartes postales anciennes

Auteur
:   Georges Winterbeek
Gemeente
:  
Provincie
:  
Land
:   Belgique
ISBN13
:   978-90-288-6767-3
Pagina's
:   160
Prijs
:   EUR 19.95 Incl BTW *

Levertijd: 2-3 weken (onder voorbehoud). Het getoonde omslag kan afwijken.

   


Fragmenten uit het boek 'La Maison Royale de Belgique en cartes postales anciennes'

<<  |  <  |  4  |  5  |  6  |  7  |  8  |  9  |  10  |  11  |  12  |  >  |  >>

65. "Le prince Albert suit, tout seul. Sa silhouette élancée, se détachant SUf Ie groupe étincelant des princes qui suivent, paraft plus f1uette, plus jeune. Le visage du Roi de demain ne trahit au cu ne émotion; c'est roujours Ie masque de timidité, d'effacement, ou les yeux se fixent obstinément SUf Ie sol, tandis qu'un léger tic nerveux fait frissoner la peau de ses joues ...

Funérailles de LÉOPOLD 1I, Roî áC5" {n'décembre '''''~'') / IJ Derrière /( Cbar funibre en me du Corfrg: marrbr Ie Pnnce ./I/brr! qUl sera prodamt! /( lmdemain, Rai ./lIber! de Bdgiqur. - ND.

66. " ... A dix mètres de lui marchent les princes étrangers et les délégués des souverains. C'est un groupe de féerie sinon d'opérette. Tous les regards vont au duc de Connaught, frère d'Edouard VII, sanglé dans son uniforme assez sobre d'officier de marine. L'archiduc Salvator d'Autriche arbore une superbe tunique blanche retombant sur un pantalon rouge. L'infant d'Espa~ne a la lippe et l'expression béate des princes de sa race. C'est une caricature d'Alphonse XIII. On se designe aussi les deux gendres de la comtesse de Flandre, Ie duc de Vendórne et Ie prince de Hohenzollern."

LE PEUPLE, édition du 22 décembre 1909.

67. "J'ai eu à m 'occuper des princes, des ambassadeurs, des missions spéciales, du corps diplomatique à Sainte Gudule. Caser cent cinquante personnes sur Ie plan exigu des ernplacements, Cela s'est fait non sans peine: par ordre de c1assement alphabétique. Seize nations ont envoyé des ministres extraordinaires; il y a en outre trois ambassadeurs et dix-sept princes ... "

Funérailles du roi Léopold 11, 2.2 décembre 1909.

68. " ... Au dernier moment, l'ordre de ces derniers est bouleversé et i1s se placent à leur rang d'arrivée. Les grandes puissances ont pris Ie pas sur les princes de la famille; l'Autriche, l'Angleterre, la Prusse et l'Espagne. Les princes consorts des Pays-Bas, d'Italie, du Japon ont été relégués. Le soir, dîner au ministère. Au café, isolant Ie baron d'Eppighoven, maréchal de la Cour de Saxe-Cobourg et représentant Ie Duc aux funérailles royales, nous l'avons poussé sous Ie portrait de Léopold Ier. La ressernblancc est frappante. Le Cobourgeois ne cache pas ses origines. -Moi qui suis né à Laeken, dit-il, cètte mission m'emeut beaucoup. Le fiJs de Mme Mayer a bien les traits de notre premier souverain."

Vicomte Henri DAVIGNON.

Funérailles du rGi éopold 11, 22 décembre 19 9.

e ptace Se G d e

69. "La plupart des habitants des artères suivies par Ie cortège ont mis en location les fenêtres de leurs maisons. Un se ui d'entre eux aperçu pour son premier étage la somme rondelette de 4.000 francs. Une chaise placée aux fenêtres de la me Royale se louait 50 francs! Un entrepreneur de location de rnobilier a expédié plus de 2.400 chaises et banes à divers particuliers."

LE SOIR, édition du 23 décembre 1909.

70. "Mais qui horrore-t-on ici? Un dieu ou un roi? Jésus Ie Pauvre ou Léopold Ie Riche? Ce n'est pas un chrétien hum bie devant son Dieu et prêt à paraitre avec modestie devant la Toute Puissance ... Ce n'est plus cela l'égtise de Jésus, c'est I'église des Riches,.."

LE PEUPLE, édition du 22 décembre 1909.

Fu érailles de LÉOPOLD II, Roi es Belges 2_ décembre ·909 1T(JZture de la Cour offeä ëe au serctc« de la Priucesse Loutse. - ."D Pbot,

71. "Les avocats de la princesse Louise estiment à 5 millions les dettes de la fille de Léopold Il. Et il paraft que la somme devra en co re être majorée. Un couturier parisien vient d'adresser à la liste civile, à Bruxelles, et par voie diplomatique, une note s'élevant à 700.000 fr. pour fourniture de robes. Un tas de créanciers se trouvent en ce moment à Bruxelles."

LE PEUPLE, édition du 22 décembre 1909.

? a .Iaj<,s ~ .Ial'~(' I {('lll·j("ttt> Reine M. B(>lges.

72. Marie-Henriette-Anne perdit son père, l'Archiduc d'Autriche, alors qu'elle n'avait que dix ans. "Les Ieçons paternelles vinrent done à manquer à la )eune princesse dès son áge Ie plus tendre: mais. élevée par une mère d'élite à une éeole austère, elle reçut d'elle ces qualités exquises du coeur, cette fermeté de caractere alliée à une bonté sans égale."

MONTHAYE. Photo des frères Géruzet, prise en 1878.

73. Alors qu'elle fréquente encore la Cour de Vienne, Marie-Hennette est considérée comme l'une des plus remarquables beautés du palais de Schoenbrunn. Excellente musicienne, elle peint avec beaucoup de talent. Outre sa langue maternelIe, elle parle impeccablement Ie français et I'anglais, Elle est réputée pour son extrême beauté.

V.3C'!= SRUXlLUS

REINE A eH.VA

, -.

[UG COU.TTE $-

. <l )!aje.l<' .Jal·je [le'lr'lelle Hcinc des Ikl~f<'S.

74. Le sport équestre n'avait pas de secret pour la reine Matie-Hennette qui ne se contentait pas de rnonter, rnais excellait également dans I'art du dressage, Sa science du cheval était parfaite. Plus d'une fois, elle se mêla aux soldats du camp de Beverloo, n'hésitant pas à charger à la tête d'un regiment de cavalerie. Photo prise devant Ie palais de l'avenue du Marteau, à Spa.

<<  |  <  |  4  |  5  |  6  |  7  |  8  |  9  |  10  |  11  |  12  |  >  |  >>

Sitemap | Links | Colofon | Privacy | Disclaimer | Leveringsvoorwaarden | © 2009 - 2019 Uitgeverij Europese Bibliotheek